17/09/2008

Seconde peau

DSCF2168
Une seconde peau. Il m’aurait fallu une seconde peau et trouver sous cette pelisse morbide un peu de sommeil, de réconfort, d’amours honnêtes. Le repos éphémère sous une seconde peau, et sous la première, le repos éternel. Une autre paire de paupières, quelques doigts de seconde main, un autre visage que je reconnaisse de temps à autres comme le mien. Et puis des joues qu’on veuille bien baiser, et une bouche aussi, qui sache te parler. Une seconde peau, une autre géométrie des ombres, une architecture nouvelle pour ma silhouette, une meilleure prise au vent, un profil plus singulier, une identité plurielle. Une géographie quotidienne qui s’attache à des contours nouveaux, un indice de ce que je pourrais être subjectivement autre, meilleur, moins intact, moins perversement authentique. Une seconde peau à fleur de quoi rien ne s’électrise.

15:57 Écrit par Lucas Violin dans La Prose du Monde | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

la contradiction est un droit humain "a mon avis on a oublié deux choses dans la Déclaration des droits de l'homme: le droit de se contredire et le droit de partir."
La maman et la putain
Jean Eustache

Écrit par : mo1 | 18/09/2008

ca peut prendre des semaines mais quand vient un message, il est toujours merveilleusement à propos, qui que vous soyez : merci.

Écrit par : Lucas Violin | 22/09/2008

Les commentaires sont fermés.