23/05/2008

Avis de disparition

Image1
Ici vous auriez pu trouver :
Un texte fort. Brutal. Corrosif. Peut-être avec  ce petit lamento habituel. Une vibration noire sur la page blanche. Quelque chose de l’ordre du bris, de l’éclatement. Un texte vigoureux et charpenté comme un vieux tronc mort. Un texte lent, lourd, profond et sombre. Une tentative. Mais il a disparu, ce matin même. Evaporé.

15:38 Écrit par Lucas Violin dans La Prose du Monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.