09/03/2007

Tour du Monde de la Poésie [6] J. Polonski

tourdumonde6

LA PRISONNIERE

"Elle n’est rien pour moi, ni femme, ni maîtresse,

Ni fille ; mais son avenir,

Mais son destin maudit viennent hanter sans cesse

Mes nuits sans me laisser dormir ;

 

Et je m’éveille en songeant à sa vie

Dans la prison humide et sombre,

A l’étroite fenêtre avec sa haute grille,

A son grabat dans la pénombre.

 

Elle tourne vers moi ses yeux secs et sévères,

Son regard me poursuit sans cesse…

De sa couche s’échappe et tombe jusqu’à terre

Sa chevelure aux lourdes tresses ;

 

Je vois sa jeune bouche et ses mains qu’elle serre,

Pâles et fines, sur son sein

Où bat un cœur glacé qui ne s’émeut plus guère

Et qui n’attend déjà plus rien.

 

Qu’est-elle donc pour moi ? Ni femme, ni maîtresse,

Ni fille ; mais son avenir,

Mais son destin maudit, ses traits et leur détresse,

La nuit m’empêchent de dormir."

 

 

Jacques Polonski [1820- 1898], édition de Katia Granoff in Anthologie de la poésie russe, Poésie, Gallimard.

00:52 Écrit par Lucas Violin dans Tour du Monde de la Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Pour toi Lucas J'ai cessé de sourire ,
Le vent glacé sèche les lèvres ,
J'ai perdu encore un espoir .
J'y gagnerai encore une chanson .
Cette chanson, malgré moi,
Je la livre aux rires, aux injures,
Parce que le silence amoureux
Est pour l'âme une souffrance insupportable.

Anna Akhmatova - Requiem - Poème sans héros
Collection Poésie Gallimard - p.76

Écrit par : discrète | 14/03/2007

Merci Discrète ça me fait du bien un petit témoignage de temps à autres sur ce blog plus visité que commenté... j'espère que tu vas bien.

Écrit par : Lucas Violin | 14/03/2007

Les commentaires sont fermés.