14/09/2006

On irait marcher sur l'herbe

On irait marcher sur l’herbe, se persuader qu’on s’aime On irait voir le monde finissant et avec lui finir On irait se méprenant, se reprenant, fuyant les grands-angles On irait peut-être au détour claironnant qu’il n’y a rien au-delà des virages, que le vitriol c’est un pays de fées, On irait faire un tour dans une nacelle lestée de plomb, On irait au Musée d’art moderne pour le voir vieillir, On irait se repeindre l’âme à grands coups d’échantillons de bonheur, On irait se refaire une beauté au fond de salles de bain qui ne sont pas les nôtres, On irait se regardant sans estime pour le reste du Monde, dans un grand mépris pour le Soleil blanc de ceux qui sont leurs propres idoles, On irait se moquant de ceux qui nous ont aimé et qu’on n’aimera jamais plus, On irait enorgueillis de n’être plus vraiment avec eux, de s’être compris On irait voir au fond si le silence est toujours de cette belle couleur argent, On irait se défaire, On irait se refaire, On irait s’étreindre comme on peut, On irait se surprendre à s’aimer vraiment, On irait cracher sur tous ceux qui t’ont fait du mal et qui m’ont rendu méchant, On irait marcher sur l’herbe en pantalon blanc.  

Si tu me lisais de temps en temps.

18:25 Écrit par Lucas Violin dans La Prose du Monde | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

j'espère que je ne serai pas la seule à lire cette petite merveille ...
et les deux autres textes ...

Écrit par : discrète | 15/09/2006

Je le crains ... hélas... mais déjà très heureux de ce commentaire, je me conforte dans l'idée d'en écrire d'autres.

Écrit par : Lucas Violin | 15/09/2006

T'es pas seul Non, nous sommes nombreux à te suivre, attendre de nouveaux textes, tour à tour drôles, impertinents, émouvants. Continue et merci.

Écrit par : . | 16/09/2006

moi aussi je confirme, je passe tous les jours, ton blog est merveilleux, tes textes, ton univers ... tout est plaisant et séduisant ici.

Écrit par : lectrice assidue | 17/09/2006

hello bon je t'ai trouvé, pas comme l'autre soir ......j'ai lu ton commentaire ou es tu?

Écrit par : muriel | 27/11/2007

je t'ai trouvé

Écrit par : muriel | 27/11/2007

simul et singulis S'aimer ? Ou alors se jeter comme des miettes de pain aux oiseaux du chemin.. c'est selon..
Toujours un plaisir de venir ici, même les yeux fermés..

Écrit par : pianocktail | 09/12/2007

Les commentaires sont fermés.