10/09/2006

Une femme qui compte

Elle compte les couteaux, elle compte. Elle compte les couteaux de son futur trousseau. Elle, elle compte. Elle coupe, elle compte, elle coupe en quatre les comptes, les cheveux blonds, elle, blonde, elle compte les quatre, elle compte en couteaux, elle coupe en compte, elle compte en quatre, elle coupe quatre en compte, elle coupe, elle coupe, compte, quatre comptes, quatre comptes, elle compte les couteaux de son futur trousseau. Elle ne compte plus. Je décompte, dénombre, les quatre, les trousseaux, elle compte, elle compte les couteaux. Je me  coupe en quatre, elle compte, recompte en quatre le trousseau, je compte, je compte couper en quatre les cheveux blonds, je compte en quatre, compter, comptine, conte, cancre, cancre las, je compte, je compte en quatre couper les cheveux blonds, je compte las, je compte, elle cambre, moi cancre, elle compte, ricane et dénombre, se cambre, je nombre, recompte en quatre me coupe et compte le palabre à ce compte quatre et quatre font OUI je compte elle compte les couteaux je m’éclate en quatre, elle me coupe en quatre, je compte ses cheveux que la nuit est longue qu'elle est longue.

03:52 Écrit par Lucas Violin dans La Prose du Monde | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

compter ses cheveux ... sûrement se mécompter, "mal compter" se tromper dans ses espérances, sans "descont" donc sans relâche; y-a-t-il quelque chose à escompter ?
oui souvent la nuit est longue ...

Écrit par : discrète | 10/09/2006

Les commentaires sont fermés.