09/09/2006

9-11

À CEUX QUI ONT ÉCHOUÉ

 

À ceux qui ont échoué, d’aspirations vastes,

Aux soldats inconnus tombés au premier rang,

Aux ingénieurs appliqués et calmes – aux voyageurs

            trop ardents – aux pilotes des vaisseaux,

À mainte chanson noble, mainte image noble, reconnues

            par personne – j’aimerais dresser un monument

            couvert de laurier,

Qui dépasserait de très haut tous les autres – À tous ceux

            que la lame a fauchés avant l’heure,

Qu’imprégnait une étrange flamme essentielle,

Mise sous l’éteignoir par une mort prématurée.

 

Walt Whitman, Sables à Soixante-dix ans, in Feuilles d’herbes, Poésie Gallimard.   

09:48 Écrit par Lucas Violin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.